Interviews sponsors: Fontanez Boissons

Implantée à Chaux des Prés depuis 3 générations, cette entreprise familiale fait de la vente et livraison de boissons aux bars restaurants, aux associations, et aux particuliers.

Jean-Marc a pris la succession de son père en 1976 et il exerce son métier avec passion depuis, accompagné par sa femme Christine qui gère l’administratif.


Quels sont vos rapports avec le hand ?

Ils ont toujours été bons. On connaissait bien Michel Fachinetti, qu’on appréciait beaucoup. Et on travaille pour l’association depuis ses débuts. D’autre part, ma sœur a joué au hand aux débuts du club.


Comment s’est passé le confinement pour vous d’un point de vue professionnel ?

Compliqué. Nous avons perdu subitement 85% de notre activité. Bars et restaurants fermés, plus de manifestations festives.

Heureusement, nous avons pu assurer une continuité grâce aux services de proximité, et aux livraisons aux particuliers. J’ai continué à livrer mes habitués, pour la plupart des personnes âgées, et elles étaient ravies de voir quelqu’un pendant cette période d’isolement.

J’ai profité du temps libre dû à cette baisse d’activité pour aider bénévolement l’épicerie de Chaux en allant chercher leurs approvisionnements.


Et le déconfinement ?

Ce sera encore difficile. Toutes les fêtes sont annulées pour cet été, et peut-être plus encore. Or, cela représente 50% de notre chiffre d’affaires. Quant aux bars restaurants, leur reprise se fait lentement et donc pour nous aussi. Et nous n’avons eu droit à aucune aide de l’Etat.


Quel avenir envisagez-vous pour votre entreprise ?

Je suis déjà en cumul emploi retraite et espère bien céder mon affaire dans les prochains mois. Des grossistes m’ont contacté, mais je souhaite remettre à un individuel à qui je présenterais la clientèle et qui pourrait suivre mes clients particuliers. Ce n’est pas l’avenir de l’activité, car c’est une population vieillissante, mais je voudrais bien ne pas les laisser tomber.

Quoi qu’il en soit, les locaux de Chaux ne seront plus utilisés.

Je tiens aussi à ce que mon repreneur continue à organiser les portes ouvertes, moment phare de l’année pour nous. Gros travail mais bons moments de rencontres conviviales.


Et à titre personnel, que dire de ce confinement ?

Comme j’ai travaillé, ça n’a pas changé grand-chose. Je me suis senti utile quand même.

Un peu plus de sorties à pied, mais en se sentant contraint à cause de l’obligation d’attestation.


Faites-vous du sport vous-même ?

Non. Je me dépense assez au travail. J’ai acquis un VTT électrique avec lequel j’aime bien me promener.


Vos premières activités en sortie de confinement ?

Comme avant, mais en se sentant bien plus libre car sans attestation !


Avez-vous des projets personnels ?

Comme j’aurai des week-ends libres, aller voir des manifestations dans d’autres régions.

Quand j’aurai arrêté de travailler, je souhaite faire du bénévolat dans des associations. J’ai besoin de voir du monde. Je pourrai continuer à tirer des bières, mais sans (avoir la) pression cette fois !


Merci d'avoir donné de votre temps pour répondre à nos questions


.




0 vue
  • Facebook

© 2018 US Chaulière. Réalisé par l'esprit du club